- Les sites classés
- Le moulin à vent de Pieds-Vaurias
- Notre Dame de Lorette

- Le petit patrimoine insolite et méconnu de l'Enclave.
- Les bories
- Chapelle St Martin des Ormeaux



LE PETIT PATRIMOINE INSOLITE ET MECONNU DE L'ENCLAVE (en cours de réalisation)

De nombreux bassins et fontaines que beaucoup ignorent jalonnent l’Enclave, témoins des pèlerinages et des transhumances depuis le haut Moyen-Age dans notre région. Toutes discrètes, elles méritent elles aussi que l'on s'y rafraîchisse...

Un très grand nombre de sculptures sur des portes, fenêtres et façades valent bien un détour et quelques photos.

meneau.jpg (151826 octets)

La campagne environnante regorge de tous ces témoignages. Il suffit de savoir regarder et quitter les sentiers classiques des GR. Il suffit de quitter le circuit des bornes papales de Valréas et s’intéresser aux autres bornes encore en place mais non mentionnées sur l’itinéraire habituel . Elles sont nombreuses et comportent encore de superbes armoiries sculptées sur leurs faces.

Des voies romaines jalonnent le canton et ses alentours dans les communes voisines de la Drôme comme Saint Restitut, Montségur, Bouchet, Solérieux, Chantemerle, Grignan, Salles-sous-Bois, Montbrison, Taulignan, le Pègue, Rousset, Saint-Pantaléon etc…Elles sont toutes mentionnées sur le cadastre Romain d’Orange ou de Besançon, et passent autour de Valréas…aux promeneurs avides de curiosité de les retrouver…

GRAFFITIS

Selon le petit Larousse, insolite signifie : qui est différent de l'usage, de l'habitude et qui surprend ; étrange, bizarre.. Prenons un exemple parmi tant d'autres : les colonnes d'un édifice Roman ; à l'occurrence, celles de l'église Notre-Dame de Nazareth à Valréas.
L'usage premier d'une colonne depuis leur invention par nos lointains ancêtres est bien sur, de soutenir une voûte par l'intermédiaire du chapiteau qui la couronne, jusque là : rien de surprenant ni de bizarre.mais, ce qui classe les colonnes dans l ' « insolite », c'est qu'elles ont servi de support d'écriture et de divers graffitis, pour exprimer qui un don artistique, qui un élan amoureux ou tout simplement le fait de dire : « j'étais là ! », témoins les millions de gravures qui sont inscrites sur les monuments du monde entier ! Et là nous pouvons voir d'étranges dessins, textes quelquefois très hermétiques et seulement compréhensibles pour celui qui les a gravés ou la personne à laquelle ces expressions étaient destinées.
Les colonnes de l'église de Valréas ne dérogent pas à la règle, et, en étant très attentif, ce sont des dizaines de dessins insolites qui apparaissent selon la lumière du jour ou l'angle sous lequel on les regarde. Un travail minutieux de recherche, quelquefois avec des gravures visibles qu'une fois la photo prise et agrandie sur écran. Ces centaines de graffitis ont été gravés sur une période de plusieurs siècles jusqu'à nos jours.700 ans de petits témoignages de la vie courante sont ainsi figés à jamais dans la pierre, en voici quelques uns, certains difficiles à dater à part quelques détails qui permettent d'être plus précis tout au moins sur le siècle et d'autres étant bien énigmatiques.


Blasons divers et clefs des papes XII ème au XIX ème s.

      


   


Clefs en sautoir, certainement inspirées de l'avers des « pâtards »
petites monnaies des papes en bronze ou cuivre du Comtat Venaissin.



Fleurs de lys.


      


Les inévitables signatures et initiales pour les plus discrets : Durant, Louis, Joseph, Franoux, Fabre, Jésus, T, et des « inidentifiables » de tous les siècles ..