- Origine de Valréas
- Origine de Grillon
- Petite histoire de Richerenches
- Visan au fil des ans
- Pourquoi l'Enclave ?
- Les Papes d'Avignon
- Les Templiers dans l'Enclave
- Les Cordelliers
- Le chemin de Barbaras
- St Martin des Ormeaux (fête de la St Jean)



ORIGINE DE GRILLON

Le territoire de GRILLON est occupé depuis la Préhistoire. De nombreux vestiges d'habitations et de campements de cette époque ont livré de superbes outils de silex taillés, des pointes de flèches et tessons de poteries.

grillon.jpg (10589 octets)

La grotte Coutellier est un bel exemple d'habitat saisonnier de chasseurs du Néolithique provençal, il y a 6000 ans.

Le plus beau site reste pour l'instant l'hypogée préhistorique du Capitaine - le plus vaste d'Europe - Grotte sépulcrale entièrement taillée dans le safre par l'homme. Elle contenait 150 corps inhumés avec leurs parures de perles en pierres, os et coquillages taillés,  leurs outils et leurs armes (voir ASPAER, et la reconstitution de ces sites aux salles archéologiques de Valréas).

Un campement  avec foyer, du Bronze final (800 av.JC.) a été trouvé aux Serrières et s'appuyait à l'abri de la falaise qu'il y avait à l'époque. Cette falaise a été exploitée en tant que carrière de l'époque romaine jusqu'au XVIII ème siècle environ. Des traces sont encore bien visibles.

De nombreuses "villas" ainsi que des tombes à incinération et à tuiles sont autant de traces de l'occupation Gallo-Romaine du Ier siècle av.JC. au VIème siècle ap.JC.

Plus tard, vers le Xème siècle, le quartier des Serrières était une vaste nécropole où ont été trouvées de rares tombes antropomorphiques taillées dans le safre. Cette nécropole bordait la voie romaine (actuel chemin des Serrières le long de la colline au Nord de la route) qui venait de Saint-Paul-Trois-Châteaux en passant par Montségur, Grillon, Valréas, Montbrison, le Pègue  et allait à Dieulefit.

Ce n'est que vers le XIIème siècle que les premiers documents écrits retracent l'histoire de Grillon. Les textes du cartulaire de la commanderie des templiers de Richerenches mentionnent un PONS de GRILHON, évêque de St-Paul-Trois-Châteaux qui a contribué à l'édification de la commanderie en 1136.

Un autre document écrit par un notaire de Valréas, Guillaume du Puy, daté du 6 septembre 1172 indique que NICOLAS de GRILHON accorde leurs premières franchises aux habitants de Grillon.

Un site remarquable du XIIIème siècle et pratiquement ignoré est situé sur la voie romaine St-Paul-Trois-Châteaux / Dieulefit en allant vers la nécropole des Serrières : La colline de Montagu (habitée depuis la préhistoire) Ce monticule d'environ 1 ha. était alors un hameau fortifié qui appartenait aux Templiers puis aux Hospitaliers. Il a été rasé en 1386 par les troupes de Raymond de Turenne qui ravageaient alors la Provence. Des textes mentionnent son église et son cimetière. Une étude du site est en cour qui permettra d'apporter des précisions sur la façon dont était édifié ce petit hameau de Montagu.

Il y a quelques temps, une des bornes qui marquait la limite du droit de pacage accordé aux gens de Taulignan par les Templiers de Montagu a été mise à jour et sera mise en valeur dans le cadre de la conservation du patrimoine local.

Au fil des ans, Grillon passe dans les mains de différentes familles : les MONTAUBAN, les TAULIGNAN, les GRIGNAN puis aux DAUPHINS et enfin en 1317 à l'Eglise romaine par l'intermédiaire du Pape JEAN XXII ...

Emaillée de multiples histoires et anecdotes, l'Histoire de Grillon est fort bien retracée dans la réédition du livre "GRILLON sous les Papes et la Révolution" du colonel Marc CHOCQUET (Ed.Nathan 1994)

A moins que le hasard, au détour d'une brocante, vous fasse trouver une édition originale de 1947 imprimée chez Mistral à Cavaillon..